Moyens humains dévolus
aux missions de l’epage

L’EPAGE Doubs Dessoubre s’est doté des moyens techniques nécessaires au bon déroulement de ses missions. Les compétences de l’équipe technique recouvrent des domaines variés allant de la gestion des milieux aquatiques et des espaces naturels à la conception de travaux complexes en cours d’eau ou tourbières. L’organigramme interne s’axe autour d’une direction générale et de 3 pôles.

direction générale

En lien direct avec les élus de l’EPAGE, la direction définit la stratégie de mise en œuvre des choix politiques du comité syndical. Elle coordonne les différents pôles, gère le personnel et anime les forces et les ressources nécessaires à la réalisation des actions. 

Administration et comptabilité

Ce pôle central assure la gestion comptable, administrative et des ressources humaines de l’EPAGE, en lien étroit avec la direction.

Pôle gestion des milieux aquatiques & prévention des innondations

Ce pôle assure les missions de la compétence GEMAPI. Il mène également les missions d’élaboration de la stratégie et de mise en œuvre de la gestion des zones humides à l’échelle de l’ensemble de l’EPAGE ainsi que l’animation d’un programme de lutte contre les espèces exotiques envahissantes. Il est constitué de 2 ETP.

Pôle gestion des milieux naturels

Ce pôle assure l’animation et le suivi du Document d’objectifs du site Natura 2000 (1 ETP). Un certain nombre d’autres missions sont assurées au sein de ce pôle (0,8 ETP) : animation et suivi d’un programme de replantage de haies, ripisylve, mise en défens de cours d’eau ; mise en œuvre du programme LIFE sur notre territoire, etc.

Pôle animation & protection de la ressource en eau

Ce pôle assure l’élaboration, l’animation et le suivi de la mise en œuvre du contrat de territoire (1 ETP), ainsi que les missions visant la protection de la ressource en eau et la lutte contre les pollutions, notamment l’élaboration en 2021 d’une opération collective à destination des industriels, mais également au cours de cette même année l’animation de groupes de travail en lien avec l’agriculture, la sylviculture, les collectivités locales en charge de l’assainissement collectif/non collectif, et des sites et sols pollués, en vue de faire émerger de potentielles opérations collectives ou axes de travail pérennes dans le temps (1,5 ETP)